Les Aventures Ubac Media | Une sortie hivernale pas comme les autres.

Les Aventures Ubac Media | Une sortie hivernale pas comme les autres.

Aventure de photographes

Entre deux tournages ou création de site internet, nous prenons le temps de tester de nouvelles techniques photo ou vidéo, de prise de vue aérienne ou juste de profiter du beau temps. Cette fois, nous avons surtout subi la violence des éléments. Explications, photos et vidéo.

Nous avons eu peu de temps libre ce dernier mois entre la création de notre site, les tournages, la famille… bref, on avait besoin d’aller faire un tour en montagne. A proximité de Grenoble, le Taillefer offre de beaux itinéraires sauvages, idéal en début d’hiver quand la (longue) route est encore accessible en voiture. La neige, d’après les prévisions météo, ne devait arriver que tard dans la soirée, une fois que nous serions rentrés à la maison. 

Heureusement, tout ne se passe pas toujours comme prévu, et l’aventure se trouve bien souvent là où l’on ne l’attend pas. 

Julien profite de la douceur du vent et de la neige.

On va vous épargner les récits classiques pré-aventure à rallonge, voici la version courte. Alors oui, forcément, les galères ont commencé avant même le début de l’ascension. D’abord, nous avons trouvé beaucoup plus de neige que prévue et il nous a fallu mettre les chaines, croiser les doigts pour ne pas couler la voiture dans une congère, arriver à monter toutes les côtes, et j’en passe. Mais ça on peut dire que l’on est rodés. 

La première vraie « épreuve » consistait à choisir la voie qui était la plus grimpable. Entendez par là qu’en hiver, on grimpe sur la glace. En début de saison, certaines voies manquent d’épaisseur et ne sont donc pas faisables. Chanceux que nous étions jusque là, toutes les voies du secteur étaient visibles depuis le parking. Le choix de la voie déterminant le matériel à prendre, celle que nous avions choisi nécessitait peu de chose, donc nous pouvions prendre des sacs léger, super ! Nous voilà donc partis.

Nous voulions tester de nouvelles techniques photo en montagne, nous avons été servis.

Le soleil était même présent sur les versants voisins, illuminant Chamrousse, Grenoble et le Vercors. Rien ne nous laisser imaginer la suite. Déjà la marche d’approche fut bien plus longue que prévue. Nous avons dû faire la trace, pas d’assistants ce jour là pour nous aider… et parfois on en avait jusqu’au genou. Jusque là, c’était marrant. Et quel bonheur d’être dehors, dans l’air frais de la montagne, au cœur de nos Alpes adorées. 

Pas toujours évident de trimballer tout son matériel photo en montagne. Surtout que cela rajoute un poids non négligeable, surtout pour Julien avec son Canon 5D Mark IV.

C’est seulement une fois au pied de la voie que nous avons compris à quelle sauce nous allions être mangé. En effet, le ciel était bleu, les prévisions météo avaient donc vu juste. Sauf en ce qui concernait le vent, bien présent et bien plus fort que prévu. Un vent glacial, comme on imagine ne trouver qu’en Sibérie glissait le long de cette belle face du Taillefer et tournoyait dans les goulottes plaquées de glace.

Pour vous donner une idée du froid, j’avais sur moi une première couche technique, deux polaires, une petite doudoune plus une grosse, de celle qui nous fait tous ressembler à un bibendum. Et malgré tout ça, on se gelait. Le trou que nous avions fait pour poser nos affaires s’est fait recouvrir en 3 minutes. J’ai dû creuser pour récupérer mon Sony noyé sous la neige glaciale.

L’idée de faire demi tour nous a (beaucoup) effleuré à ce moment là, mais les 2h d’approche et l’envie de s’amuser ne pouvaient pas se terminer ainsi. Il n’y avait pas de risques objectifs, juste de l’inconfort et une ambiance incroyable, nous nous sommes donc jetés dans la bataille.

C'est dans ces moments là que l'on apprécie le confort et la chaleur de sa maison.

Le but premier de cette journée était de se remettre en forme pour la saison hivernale en montagne. Nous voulions également tester de nouvelles choses comme notre capacité à sortir de belles images quelles que soient les conditions. Au final on aura fait deux longueurs et … on fait demi tour. Souffrir dans le vent, la neige, ne rien voir pendant de longues minutes, la tête planquée sous le bras à cause des spins drifts, c’est marrant mais pas toute la journée.

Les conditions glaciales étaient tout de même intéressantes. Cela nous a permis de voir que nos appareils ne craignent toujours pas la neige, heureusement pour nous. Côté photos, on a joué le jeu à fond, subissant les éléments pour ramener des photos comme on les aime, avec de l’ambiance et qui racontent bien l’histoire vécue.

Et là, vous avez froid ?

Conseils pour réussir vos photos de montagne en hiver

  • Renseignez vous sur l’étanchéité de votre appareil (ou tropicalisation pour les reflex), dans tous les cas, trois flocons ne devraient pas lui faire trop mal;
  • Prévoyez une housse étanche (vous en trouverez facilement sur le web) pour le protéger de grosses intempéries;
  • Gardez à portée de main un chiffon ou un bout de tissu pour nettoyer régulièrement votre objectif;
  • Sortez souvent, apprenez à connaitre votre matériel.

Matériel utilisé

Voici une liste non exhaustive du matériel que nous avions ce jour là.

Matériel photo + Grimpe

PIERRE 

  • Sony A7S2
  • Samyang 20mm f1,5
  • Carte mémoire Sandisk 64Go
  • 2 batteries + powerbank 

JULIEN

  • Canon 5D Mark IV
  • Canon 16-35mm, f4 L
  • Carte mémoire Sandisk 32Go
  • 2 batteries

MATÉRIEL TECHNIQUE

  • Cordes à double Béal
  • Dégaines Petzl
  • Broches Black Diamond + Grivel
  • Friends DMM + CT
  • Crampons Petzl
  • Piolets Petzl + DMM

Vêtements

PIERRE 

  • Première couche technique Falk
  • Polaire Simond
  • Doudoune synthétique Cumulus  
  • Doudoune plume Haglofs
  • Pantalon 3 couches Mammut
  • Gants Black Diamond
  • Collant X-Bionic
  • Lunettes Cébé

JULIEN

  • Première couche en laine Icebreaker 200
  • Pantalon softshell Simond 
  • Polaire Rab
  • Doudoune plume Rab
  • Collant
  • Gants Black Diamond + Rab
  • Lunettes Cébé

CONCLUSION

En début de saison, c’est toujours intéressant de se confronter aux éléments, se remettre à jour, revoir les bases et tester de nouvelles techniques photo, vidéo, drone, etc… Et faites le de préférence avec la ou les personnes avec qui vous serez amenés à travailler. Le jour où vous aurez votre premier client, vous serez opérationnels et tout se déroulera pour le mieux, si la météo est avec vous, sinon bonne chance.

Pierre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
×

Panier

%d blogueurs aiment cette page :